Les Juges

Juges

« Les politiques se sont soumis aux juges et ont fait voter une série de lois au nom de la transparence qui permet de les punir. C’est une forme de sadomasochisme. »

Eric Zemmour

« Depuis les années 80, nous avons assisté à un processus d’émancipation des juges qui se sont alliés au pouvoir médiatique pour réduire le pouvoir politique incarné par l’exécutif et le législatif. »

Eric Zemmour

« Le juge n’est pas élu, il n’a pas de légitimité démocratique. Il est, selon la vieille expression de Montesquieu, la « bouche de la loi ». Je ne vois pas pourquoi les juges échapperaient à la critique dans une démocratie. »

Eric Zemmour

« Les juges se sont imposés comme un pouvoir alors qu’il n’ont aucune légitimité démocratique. Ils ne rendent plus leurs décisions au nom du peuple français mais au nom de leur idéologie. »

Eric Zemmour

Note : Dans son livre Le coup d'état des juges paru en janvier 1997, Eric Zemmour a entrepris une enquête fondée sur l'idée que les juges nous préparent un avenir où la démocratie sera remplacée par l'éthique et le suffrage universel par le droit.  Ils s'appellent Eva Joly, Renaud Van Ruymbeke, Philippe Courroye, Eric Halphen… Juges d'instruction à Paris, Rennes ou Lyon, ils n'hésitent pas à affronter les grands de ce monde, à mettre en prison des patrons d'entreprise publique, des ministres ou des maires. Il n'y a pas un jour où la presse ne les cite. Et pourtant. Au nom de la loi, les juges ne contournent-ils pas la loi ? Au nom du droit, ne donnent-ils pas de confuses leçons de morales ? Et quel rôle complice joue donc la presse ? Des Affaires aux simples affaires, de la corruption à la gestion, le juge saute vite le pas. On a même vu un préfet de 80 ans mis en examen parce qu'il n'avait pas prévu, en 1965, les inondations de Vaison-La-Romaine !  A quand le coup d'état des juges ?