Candidature Zemmour : une grande épopée patriotique s’annonce

zemmour candidat

Non, il ne va pas diviser le camp patriote, il va au contraire rassembler tous les souverainistes qui refusent le déclin que nous promet le mondialisme. C’est une grande épopée patriotique qui s’annonce.

On ne compte plus les articles de presse annonçant la probable candidature Zemmour pour 2022. L’Express, Valeurs Actuelles et maintenant Paris Match, ce dernier allant jusqu’à écrire : “Présidentielle 2022, Éric Zemmour saute le pas”.

On y lit la stratégie mise en place de longue date par la “galaxie Zemmour”, composée de jeunes militants hyperactifs, de financiers et d’intellectuels. Sa conseillère, c’est Sarah Knafo, une jeune et brillante énarque  magistrate à la Cour des comptes. Une battante infatigable et pugnace.

Preuve que ceux qui balaient la candidature Zemmour d’un revers de la main, car privée du soutien d’un puissant appareil politique, se trompent lourdement.

Quant aux sondages, logiquement balbutiants pour un candidat non encore déclaré, ils exploseront quand Zemmour sautera dans l’arène le glaive à la main.

Rappelons que Donald Trump, donné perdant par tous les analystes politiques et les médias, est parti de bien plus bas que Zemmour. Mais c’est le peuple américain qui a fait la différence. Et le peuple français pense comme Zemmour à 70 % !

Un sondage Ifop lui attribue 5,5 % des intentions de vote, mais un autre sondage lui donne un potentiel de 18 % ! Or, le ticket d’entrée pour le deuxième tour, c’est 20 %.

Je reste persuadé qu’Éric Zemmour pulvérisera la concurrence par sa logique implacable, sa sincérité incontestable et sa mémoire d’éléphant.

Il est démonstratif quel que soit le sujet, loin des discours creux et des promesses jamais tenues de la concurrence.

Gauche et droite vont encore nous présenter des programmes mirobolants qu’elles n’ont jamais osé appliquer. Avec Zemmour, ce sera le grand virage souverainiste et identitaire.

La France d’abord. Seuls les mondialistes comme Macron font passer l’Europe avant la patrie.

Seul un illuminé comme lui peut oser déclarer : “Je suis un patriote français donc européen. C’est délirant de la part d’un chef d’État. Comme si le patriotisme pouvait se partager entre 27 nations ! La danse du ventre, c’est la spécialité de Macron.

Cerné de tous côtés, Éric Zemmour, sans se déclarer, ne cache plus son jeu. Il se donne peu à peu une stature présidentielle. D’abord le look. Fini le col ouvert, place au costume cravate, avec une gestuelle plus posée. On note cette métamorphose sur CNews. Ce n’est plus un journaliste mais un présidentiable qui s’exprime quotidiennement.

Quand il n’est pas sur le plateau de l’émission animée par Christine Kelly, “Face à l’info”, dont il a fait exploser l’audience, il visite la maison natale du général de Gaulle pour les 81 ans de l’Appel du 18 juin, ou bien il défile avec ses amis Jean Messiha et Philippe de Villiers lors de la marche de soutien aux policiers.

Ensuite, il apprend et comble ses lacunes, notamment dans le domaine économique. Car le bon sens zemmourien ne fait pas tout.

C’est Loïk Le Floch-Prigent qui lui donne les cours du soir en économie. Et l’élève apprend vite ! Colbertisme au menu et on reconnaît que le couple franco-allemand c’est du pipeau. Comme disait de Gaulle, “les États n’ont pas d’amis, ils n’ont que des intérêts”.

Rappelons la devise de Colbert :

Pour le roi souvent, pour la patrie toujours”. Remplaçons le mot “roi” par “peuple” et le tour est joué.

Charles Gave est aussi de la partie, offrant ses réseaux à notre patriote.

Pour Charles Gave, la campagne d’Éric ne coûtera pas cher. “On lancera une chaîne YouTube depuis la Russie et on se débarrassera  des sangsues, des brigands, de cette haute fonction publique”.

Et bien d’autres figures soutiennent également ce qui s’annonce comme une grande épopée patriotique.

Pour l’épineux problème des 500 signatures, faute de maillage territorial et de logistique adéquate, c’est le parti chrétien démocrate, dirigé par Jean-Frédéric Poisson, qui devrait proposer son aide.

Côté familial, la question semble réglée. L’épouse de Zemmour, avocate, a donné son feu vert. Son mari peut donc foncer.

On dit Zemmour dévoré par l’ambition et persuadé que “l’Histoire l’appelle à sauver la France du naufrage civilisationnel”.

Je crois plutôt que cet amoureux de la France, nostalgique des Trente Glorieuses, a davantage l’ambition de sauver la patrie, plutôt que l’appétit du pouvoir, source de contraintes multiples auxquelles il devra se résigner et se soumettre.

Zemmour aura aussi le soutien de Marion Maréchal et de JMLP, dont nombre de fidèles entourent déjà le candidat.

Sa déclaration de candidature, ce sera une grande déclaration d’amour à la France. Les Français ne s’y tromperont pas.

70 % d’entre eux ne veulent plus ni Macron, ni Marine en 2022. Et 70 % d’entre eux ne veulent plus ni immigration, ni islam.

Seul Zemmour leur offre un tel programme salvateur. Tous les autres candidats sont des mondialistes, y compris Marine qui n’a plus rien de souverainiste et aurait davantage sa place chez LREM.

On attend le nom du parti politique avec lequel Zemmour partira en campagne. “Vox populi” tient la corde.

Chez RL, ça nous va très bien. Il est temps en effet de redonner la voix au peuple, trahi par ses élites depuis 40 ans !

Car Zemmour n’a pas peur de s’appuyer sur le peuple avec le référendum.

Sarkozy a trahi le peuple en piétinant son” non” à la Constitution européenne en 2005. Macron a violé la démocratie en jetant aux orties le référendum favorable à l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes.

Des comportements de despotes qui gouvernent contre le peuple. Rien de tout cela avec Zemmour, pour qui “le peuple souverain” a toute sa place pour présider aux destinées de la France.

Ils sont, nous sommes des dizaines de millions à penser comme lui.

Éric n’a même pas besoin de les convaincre, il suffit de leur dire qu’il est candidat et que désormais, c’est le peuple qui va prendre sa destinée en mains, bien loin des magouilles et des trahisons de l’establishment mondialiste.

Je reste convaincu que notre sauveur va pulvériser les sondages, emporter l’adhésion des légions de patriotes qui sont aujourd’hui résignés, car sans cesse méprisés et ignorés.

Évidemment, comme Zemmour ne traîne aucune casserole, ses adversaires en inventent.

Les plaintes pour harcèlement sexuel, sorties de la naphtaline par d’illustres inconnues, arrivent comme par hasard après 15 ou 20 ans de réflexion des victimes.

Les islamo-gauchistes s’empressent de monter en épingle les plaintes et les condamnations pour racisme subies par notre défenseur de l’identité gauloise.

On ne condamne jamais le discours décolonial antirépublicain, mais toute vérité sortie de la bouche d’un patriote sur la fracture identitaire est aussitôt jugée raciste et donc condamnable.

“La justice du mur des cons” et l’antiracisme à sens unique, on connaît !

Mais le peuple prête peu l’oreille à toutes ces basses attaques, venues d’un camp qui l’a toujours ignoré, méprisé, bafoué.

La victoire du camp souverainiste sur les traîtres mondialistes est à portée de mains.

Éric Zemmour est le seul capable de mener ce combat civilisationnel avant le naufrage définitif du pays.

SOURCE