2.400 personnes applaudissent Éric Zemmour en Isère

Beaucoup de monde attendait Éric Zemmour en Isère à Charvieu-Chavagneux ce vendredi soir. Invité par le maire de la commune Gérard Dézempte, le polémiste venait officiellement présenter son livre « La France n’a pas dit son dernier mot », mais tout avait l’air d’un meeting politique.

ls sont venus voir un homme qu’il voit souvent à la télévision, un homme « qui va redresser la France » ou encore un homme dont « la politique devient de plus en plus intéressante. » Près de 2.400 personnes ont suivi le discours d’Éric Zemmour ce vendredi soir dans le gymnase David Douillet de Charvieu-Chavagneux en Isère.

L’ancien journaliste va là où l’invite dit-il, et le maire de la commune Gérard Dezempte s’est chargé de le faire. Une démarche vivement critiquée par la gauche et les écologistes à coup de communiqués dans les jours qui ont précédé la visite d’Éric Zemmour, mais l’élu Les Républicains l’assume : si le polémiste est candidat, il votera très certainement pour lui. 

À 18 heures, la salle est pleine et le public exalté. Livre d’Éric Zemmour à la main, deux jeunes lyonnais l’attendent avec impatience. « C’est quelqu’un qui propose quelque chose de différent, qui a un programme qui est tout à fait intéressant selon nous, on espère tous un peu une candidature » confie l’un d’entre eux qui votera pour la première fois en 2022. 

Des dizaines de jeunes portent des t-shirts blancs avec le slogan Zemmour 2022 dans le dos, des affiches avec son visage et le message « Zemmour président » sont collées sur les murs du gymnase. Lorsqu’il traverse finalement la salle vers la tribune, la foule se presse pour tenter de l’approcher, les drapeaux français s’agitent. 

Un discours sur l’État et ses institutions 

Pendant une heure, Éric Zemmour prend la parole sur le thème de l’État et ses institutions, gangrénées selon lui par les idéologies. « Nous ne devons plus livrer notre État et nos fonctionnaires, et nos profs, et nos enfants, à des minorités qui entreprennent contre monnaie trébuchante de leur apprendre ce qu’ils doivent penser, dire, sentir » clame-t-il. Il parle de lobbies féministes, anti-racistes, LGBT et des idéologies de la gauche. 

Le public acquiesce, parfois dans un grand cri d’approbation, parfois par de longs applaudissements. Avec ce meeting en « région lyonnaise », pas une fois il n’a cité l’Isère, Éric Zemmour a trouvé « un public chaleureux » et convaincu. Lors des quelques échanges qui ont suivi le discours, presque tous les intervenants ont salué « le courage » de cet homme qui est, pour eux, déjà candidat, avant même de l’être, peut-être, officiellement.

SOURCE